VEF Blog

Titre du blog : toutousavoir
Auteur : kn1toptraining
Date de création : 25-11-2017
 
posté le 28-11-2017 à 12:06:48

La socialisation du chiot : introduction

Je commencerai cet article par une question simple.


Savez-vous ce que signifie exactement ce terme de socialisation ? En quoi elle consiste ? Et en quoi elle est si importante ?


La socialisation ne peut se faire que sur un chiot entre sa troisième semaine de vie et sa douzième semaine et parfois même elle s'arrête à 7 semaines ou se prolonge jusqu'à 20 semaines, mais ce sont des cas rares.

Il est quasi-impossible de socialiser un chiot après sa douzième semaine et rien que le fait d'essayer prendrait 100 fois plus de temps et même dans ce cas le resultat sera toujours aléatoire.

Par conséquent, il est très très important de ne pas prendre à la légère cette socialisation car elle conditionnera toute la vie du chien jusqu'à sa mort. Je ne m'attarderai pas ici sur la période qui se situe avant les 8 premières semaines durant lesquelles votre futur chiot se trouve chez l'éleveur.

Sachez seulement que durant cette période, les chiots apprennent le language canin, l'inhibition de la morsure face à leurs congénères. En un mot, ils apprennent leur vie de chien parmi les chiens.

Ils apprennent également le contact avec l'humain, mais dans la majorité des cas ne connaissent que l'éleveur et son entourage. Certains éleveurs bien intentionnés distillent des bruits enregistés sur CD , afin de socialiser les chiots aux différents bruits qu'ils seront ammenés à entendre une fois adulte ( Orage, moto, feux d'artifice, etc..), mais malheureusement, l'expérience me prouve chaque jours que le resultat est très aléatoire et ne suffit pas.


Il est également bon à savoir qu'à la naissance, le chiot possède déjà toutes les cellules nerveuses qui composeront son cerveau durant toute sa vie. Jusqu'à sa douzième semaine, ces cellules font des milliers d'interconnection entre elles que l'on appelle synapse. Tous les synapses non stimulés par des éléments exterieurs sont detruits. Son cerveau se construit, se structure et à partir de sa douzième semaine, ce travail s'arrête et le chiot devra vivre toute sa vie avec l'architecture du cerveau qu'il aura acquis. Architecture riche ou pauvre.

Un chiot qui aurait été par exemple retiré de sa fratrie et n'aurait été en aucune façon en relation avec aucun de ces congénères durant ces douze semaines serait incapable de repondre aux stimulis provoqués par ces derniers et n'aurait pour seule réponse que son instinct qui est inné et qui conrespondrait à soit la fuite, la peur ou l'agression et même la prédation.